LE SAVIEZ-VOUS ?

Pourquoi certains vins blancs sont sucrés ?

 Vous avez certainement du tous entendre parler de ces vins sucrés, ou dans le jargon un peu plus précis, de ces vins « doux » , « moelleux » et « liquoreux ».  Petites ou grandes occasions,  ils nous accompagnent, généralement, à l’apéritif ou au dessert.

Festifs et gourmands, ces vins attirent de plus en plus la curiosité des amateurs et des oenophiles par leur typicité, et leurs saveurs si particulières.

Mais d’ou provient cette sensation sirupeuse dans notre gosier, et comment parvenir à se procurer des bons vins sucrés sans avoir fait Bac+4 en dégustation,  telle est la question.

On se lance le défi de vous l’expliquer avec des mots simples, sans chichis, pour que tous les mystères de ce breuvage soient enfin élucidés.

 

Moelleux ou liquoreux ? Quelle est la différence ? 

Avant toute chose, petit point sur le sujet ! La principale différence entre un vin moelleux et un vin liquoreux est sa teneur en sucre. Les vins liquoreux ont un goût plus sucré, ainsi que des arômes associés différents, que les vins moelleux. 

Comment on obtient du vin sucré ?

Plusieurs techniques sont possibles et dépendent bien souvent de la région de production :

LE PASSERILLAGE 

 La pulpe d’un raisin est composée a 80% d’eau, les 20% restant se répartissent entre les sucres (en majorité), les sels minéraux, les vitamines, les acides organiques et les composants azotées.


Cette méthode consiste à laisser sécher le raisin le plus longtemps possible après la maturation.

Point vocabulaire :

La maturation est l’étape qui permet aux raisins de murirent jusqu’aux vendanges.

Sécher les raisins ça veut dire quoi ? Ca signifie les laisser simplement exposer au soleil sur leur vigne, ou sur de la paille, afin que peu à peu, l’eau qui réside à l’intérieur s’évapore et qu’ainsi, la concentration en sucre du raisin augmente. 

Cette étape de « sur-maturation » comme on l’appelle, peut alors durer jusqu’en Janvier.

Une fois le raisin tout flétri et desséché, les vignerons le récolte et peuvent enfin le presser.

LE BOTRITIS CINEREA

 Une baguette en bois et voilà, c’est la formule magique pour obtenir du vin sucré en toute simplicité. Non, évidemment, ça serait trop beau.

Ces deux mots à l’allure bien complexe ne représentent finalement qu’un petit champignon. Mais un champignon au rôle très important qui viendra alors se déposer sur les raisins et provoquer de façon naturelle une concentration plus importante en sucre. C’est ce qu’on appelle  « la pourriture noble ».

Ce phénomène, qui s’avère finalement être du pain béni, va apporter une complexité supplémentaire dans les arômes.

Les raisins « botrytisés » vont alors être récoltés presque grain par grain pour sélectionner les raisins les plus sucrés. La récolte se fait en plusieurs fois et c’est ce tri minutieux qui permettra de produire les plus grands vins liquoreux au monde.

Si tous les secrets de la vigne vous intéressent, laissez vous tenter par nos Séjours en immersion au sein de superbes vignobles français.

 

Les accords mets et vins moelleux / vins liquoreux

 Parlons peu, parlons bien, qu’en est-il de la dégustation ? Vous voulez certainement savoir avec quels plats et à quel moment vos vins sucrés seront sublimés.

A l’apéritif ? Contrairement aux idées reçues la sucrosité des vins sucrés n’éveillent pas l’appétit mais le rassasie, alors avec modération... Et si vraiment comme nous, vous bravez les contre-indications, le conseil coup de cœur est un joli Gewurztraminer. Son acidité pourra contrebalancer la gourmandise de votre délicieux foie gras.

Quels plats ? La cuisine épicée (curry) s’accorde parfaitement, la cuisine aigre-douce ou aux fruits également (un merveilleux canard à l’orange).

Quels desserts ? Si vous voulez l’accord parfait, les desserts aux fruits cuits et tartes se marieront parfaitement avec des vins liquoreux et moelleux.

Attention plus le dessert est sucré, plus le vin doit être frais

 

Où peut-on trouver de bons vins sucrés ?

Il ne reste donc plus qu’à savoir où trouver ces petits bonbons embouteillés afin de ravir vos papilles et celles de vos convives.  Petit tour de France : 

Le Sauternes, ou l’incontournable Bordelais, l’indétronable valeur sûre aux arômes de fruits confits et de fruits secs.

Les Coteaux du Layon de Vouvray dans la Loire, séduisants par ses notes de miel et de fruits secs.

Le Jurançon, le petit gars du Sud-Ouest aux notes délicieuses de cannelle, de miel et de fruits confits.

Et bien sûr, le Gewurztraminer, notre petit chouchou de l’Est, dont on vous a déjà parlé, sa puissance aromatique de fruits exotiques (litchi) et de fruits confits vous emmènera en voyage le temps d’une gorgée.

  

J’espère que vous l’aurez compris, si certains vins blancs sont sucrés, c’est, juste, pour vous faire plaisir, alors n’hésitez plus ! ……. A très vite chez VINOCLUB.

Laissez un commentaire