LE SAVIEZ-VOUS ?

L’ébourgeonnage, qu’est-ce que c’est ?

L'ébourgeonnage

La définition du terme « ébourgeonnage » est la suppression des bourgeons superflus du pied de vigne.

Cette démarche est strictement qualitative et permet de mieux aérer le végétal, de limiter le nombre de grappes et d’améliorer les temps de taille en hiver. L’ébourgeonnage est limité dans le temps et sera dépendant de la rapidité de pousse de la vigne et des aléas climatiques.

C’est un travail fastidieux puisque plié en deux dans les vignes vous arrachez les bourgeons qui sont au pied de la vigne et tout cela pendant des heures.

On enlève les rameaux qui partent mal, ceux qui font doublon, les départs de végétation inutiles qui accaparent des sucres et de la sève au détriment du reste de la vigne.  Non, seulement les irréductibles, les gourmands qui ne fourniront pas de raisins et qui empêchent la vigne de grandir.

Pour cela on sélectionne les meilleurs rameaux, les mieux positionnés sur l’arrière du tronc. On palisse en même temps et l’on effeuille dans le bas. L’idée est d’empêcher l’entassement tout en maintenant la végétation. Cette opération se déroule logiquement au printemps, lorsque les bourgeons viennent d’éclore, appelé aussi le débourrement, c’est-à-dire entre mi-avril et fin mai.

Cela permet de réguler la production de grappes à venir et ainsi de mieux maîtriser les rendements. En limitant la croissance des pousses inutiles on soulage la vigne et on évite d’avoir des raisins trop gros, qui auront du mal à mûrir et qui devront de toute façon être supprimés. Mais cette technique sert aussi à gagner du temps pour la taille de l’année suivante.

Allez, à vos marques…prêt, partez, on arrache les petits gourmands !

Laissez un commentaire