LE SAVIEZ-VOUS ?

La micro-oxygénation, qu’est-ce que c’est ?

On entend souvent parler de la micro-oxygénation. Mais alors, qu’est-ce que c’est ce terme un peu étrange ? C’est l’action d’oxygéner en toute petite quantité le vin en cuve pendant sa fermentation pour apporter différentes améliorations gustatives. Il peut désigner par exemple le lent transfert d’oxygène qui survient quand un vin est placé dans des fûts de chêne pendant son élevage. Il est aussi utilisé de façon beaucoup plus technologique, soit l’introduction par un outil spécial de très petites bulles d’air dans un vin en cours de sa fermentation ou de son élevage.

La grande différence entre ces deux manières d’oxygéner le vin tient bien entendu au contrôle du vigneron. L’apport en oxygène d’un fût dépend de l’épaisseur des douelles, de la densité du bois, de son âge et de la qualité de son assemblage : impossible d’ajuster le tout mécaniquement. Dans le cas de la micro-oxygénation en cuves, on peut calibrer l’apport en oxygène de façon très précise.

C’est une méthode surtout utilisée pour apporter :

  • De la souplesse à des vins rouges très tanniques

En effet, les vins rouges tanniques ont une peau du raisin épaisse (comme par exemple le Cahors Clos Triguedina Malbec du Clos) et lorsqu’elle fermente cela provoque cette sensation d’astringence en bouche c’est à dire la sensation des gencives qui rétrécissent ou les joues qui se rétractent. Cela peut déranger le consommateur lorsque cette sensation est perçue trop intensément. Ainsi, les producteurs choisissent d’utiliser cette méthode de micro-oxygénation pendant la fabrication du vin pour apporter un peu plus de souplesse à des vins perçus « trop fort » par le consommateur.

  • Une diminution du caractère végétal de certains vins qui peuvent être perçus avec un arôme végétal trop prononcé

Selon les cépages, certains vins peuvent paraître herbacés, comme par exemple le Cabernet-Franc qui est un cépage très présent dans le Chinon c’est pour cela que certains producteurs préfèrent utiliser cette méthode de micro-oxygénation pour gommer ce caractère perçu trop végétal par certains consommateurs.

  • Une accélération du vieillissement du vin, par exemple cela reproduit la réaction chimique d’oxydo-réduction que nous retrouvons aussi en utilisant la clé du vin.

Le fait d’oxygéner le vin permet d’assouplir les tanins, de diminuer l’intensité des arômes et l’acidité. C’est le même processus de vieillissement du vin lorsqu’il est dans une cave, le bouchon de liège en contact permanent avec le vin laisse passer de l’oxygène par quantité infime et c’est ce qui provoque la réaction d’oxydo-réduction : le vieillissement du vin.

Ainsi, vous en savez un peu plus sur la micro-oxygénation et vous pourrez briller en société si on vous pose cette question ! A vos verres et dégustez !

 

Laissez un commentaire